Le profil du parieur sportif en 2018

Le profil du parieur sportif en 2018

Les rapports de l’ARJEL sont tombés ! Depuis 2014, l’engouement des paris sportifs en ligne ne cesse d’augmenter, mais reste fragile. En effet, les résultats espérés suite à l’autorisation de Régulation des jeux en 2010 sont légèrement en dessous des espérances visées.

Aujourd’hui, seulement 14 opérateurs agréés se disputent le marché contre 35 en 2010.

Bon, ne nous voilons pas la face, les bookmakers restants sont solides et bien implantés. La preuve, vous connaissez tous Unibet, Betclic, Winamax, Betfirst ou Netbet, pour ne citer qu’eux. Rassurez-vous, les sites de paris ont de beaux jours devant eux. Rappelons que les trois domaines concernés sont les paris sportifs, les courses hippiques et le poker. Dans cet article, nous décortiquons les chiffres mis à disposition par l’ARJEL afin d’établir le profil du parieur sportif en 2018.

Le profil du parieur en 2018

Les différents types de joueurs selon la discipline

Si vous pensiez que tous les parieurs avaient sensiblement le même profil sur les trois domaines agréés, détrompez-vous ! En effet, bien que la plupart des pronostiqueurs ou joueurs soient des hommes, et ce dans les trois secteurs disponibles, certains chiffres diffèrent et ne trompent pas. Par exemple, les moins de 35 ans sont à l’honneur en matière de paris en ligne, mais concernant les turfistes, ce sont les plus de 35 ans qui ont la cote ! Le saviez-vous ? Regardons tout ça en détails.

Le profil des parieurs sportifs

Tout d’abord, nous constatons que 89 % des parieurs sont des hommes, et environ 72 % ont moins de 35 ans.
Les sports les plus appréciés sont les plus médiatiques, à savoir le football, le tennis et le basket.
Bien sûr, les compétitions les plus prisées sont la ligue 1, la ligue des champions, le championnat d’Europe et la coupe du monde, en ce qui concerne le football. Les tournois du Grand Chelem pour le tennis et la NBA pour le basket sont les plus populaires pour ces deux disciplines.On peut donc en déduire que la majorité des pronostiqueurs réguliers sont des hommes de moins de 35 ans. Génération oblige, la plupart placent leurs bets par l’intermédiaire de leur smartphone ou de leur tablette.

En moyenne, le joueur mise 11 € sur un pari pour une dépense annuelle estimée à 315 € environ.

Le profil des parieurs hippiques

À l’inverse des parieurs sportifs, 74 % des parieurs hippiques sont âgés de plus de 35 ans. Même si les hommes sont présents majoritairement (à peu près 84 %), c’est le secteur de jeu où la gente féminine est la plus représentée. Environ 16 % des parieurs sont des femmes.
La Normandie et les Hauts de France sont à l’honneur, à l’instar des régions où l’équitation fait partie intégrante de la culture locale.

La plupart des paris hippiques sont placés depuis un ordinateur et la dépense moyenne annuelle est d’environ 501 €.

Le profil des joueurs de poker en ligne

Environ 89 % des joueurs de poker en ligne sont des hommes.
C’est le secteur le plus hétérogène en termes d’âge, car à peu près 58 % des joueurs ont moins de 35 ans.
Le support le plus exploité reste le plus souvent l’ordinateur, même si, vous aussi, vous avez déjà surpris votre collègue de travail installé à une table de jeu depuis son mobile !
Les tournois au cash game sont le mode de jeu le plus convoité du poker en ligne.

Pour finir, la dépense moyenne annuelle est d’environ 295 € pour un joueur.

L’évolution du marché

Les parieurs en 2018

De plus en plus de joueurs

Depuis 2017, l’ARJEL dénombre ses joueurs actifs. En 2018, 2,7 millions de joueurs ont profité des jeux en ligne sur le marché français. Un nombre sans cesse en progression.
Le nombre moyen de comptes actifs par joueurs dans les trois secteurs est de :

  • 1,47 pour les paris sportifs ;
  • 1,15 pour les paris hippiques ;
  • 1,3 pour le poker en ligne.

Une dépense moyenne en baisse ces trois dernières années

La dépense moyenne des joueurs est calculée en fonction de la différence entre la mise totale des joueurs et leurs gains perçus.
En augmentation jusqu’en 2017, la dépense annuelle moyenne est en baisse dans tous les domaines de jeu. En 2018, elle est descendue à 308 € sur la totalité du marché. Depuis 2011, son niveau n’a jamais été aussi bas. Faut-il y voir un indicatif signifiant que les joueurs gagnent plus ? Ou plutôt perdent moins ? 😉

Les sports en chiffres

  • Le football, sport le plus populaire, continue sa progression. Bien aidé par les grosses compétitions internationales, et notamment la coupe du monde, il représente aujourd’hui 60 % des mises des paris sportifs en ligne. Autant dire que le foot roule sur le marché ;
  • Le tennis représente désormais 20 % des mises tandis que le basketball affiche un score de 10 % ;
  • Le rugby, le volleyball et le hockey sur glace se partagent le reste du gâteau et représentent chacun 2 % des mises des parieurs ;
  • Le handball, quant à lui, est toujours dans la partie avec ses 1 % de participation, tandis que les autres sports se contentent des 3 % restants.

Pour terminer, il est important de préciser qu’il est possible de gagner de l’argent par l’intermédiaire des jeux en ligne, mais cela reste difficile.

En 2018, 15 % des joueurs, toutes catégories confondues, ont été gagnants sur la totalité de leurs jeux.

Et si vous pensez faire partie des 1,5 joueurs sur 10 000 capables de gagner aux paris sportifs plus de 1 000 € par mois, soit plus de 12 000 € à l’année, alors foncez ! Les bookmakers comme Betclic, Winamax, et même Parions sport, proposent des bonus alléchants suite à votre premier dépôt. L’occasion de prendre un petit pactole sans risques.
N’oubliez pas qu’une bonne gestion de votre capital est essentielle si vous souhaitez faire des bénéfices, ne faites pas de folies !
Alors, maintenant que vous savez tout sur le profil du parieur sportif en 2018, quel secteur de jeu choisirez-vous pour tenter votre chance ?

Source : Rapport de l’arjel

Prev Paysafecard : Un moyen de paiement fiable pour vos transactions
Next #1 : La méthode du petit poucet 2018/2019

Aucun commentaire

Pas de commentaires

Vous pouvez être le premier à Commentez cet article

Laisser un commentaire

Inscris-toi !

Un petit mail de temps en temps avec bonus, bons plans, tests ou interviews de tipster ?

ml_html_hidden