Cote et match : l’ancienne version de parions sport

Cote et match : l’ancienne version de parions sport

Bénéficiant d’une popularité de plus en plus croissante, les paris sportifs en France poursuivent leur progression. L’arrivée des paris à cotes en 2003, par l’intermédiaire de Cote et Match, a révolutionné le domaine au sein de la FDJ. Encore aujourd’hui, il arrive que des joueurs occasionnels, par réflexe, demandent à leur buraliste la liste de cote et match. Ce mode de jeu a été rebaptisé en 2009 Parions Sport. Quelle fut l’évolution des paris sportifs avant d’en arriver là ? Un petit récapitulatif historique du bookmaker français vous aidera à mieux cerner l’évolution de cette discipline. Explications.

L’évolution des paris sportifs en France

C’est en 2003 que le grand bouleversement a lieu avec l’apparition de cote et match et son pari à cote

    • En 1985, les jeux de pronostics apparaissent officiellement en France avec l’arrivée du loto sportif. Durant les premiers mois de son existence, le jeu consiste à répondre à un questionnaire sur les différents évènements sportifs. Le franc succès connu lors des premiers évènements retombe comme un soufflet et remet alors tout le format de jeu en question ;
    • En septembre 1985, le bulletin prend la forme de pronostics à effectuer sur 16 matchs pendant 3 ans, puis sur 13 matchs de 1988 à 1997. Entre temps, le match du jour entre en lice avec un score exact à déterminer ;
    • En 1997, le jeu est renommé loto foot. Les gains sont définis selon une marge d’erreur allant jusqu’à 3 mauvais pronostics sur 12 ou 13 matchs. En parallèle, les évènements scores se développent sur 5 matchs à jouer ;
    • En 1998, la coupe du monde et son engouement permettent à la FDJ d’ajouter différentes options. Par exemple, déterminer quels seront les 4 premiers de la compétition ou encore pronostiquer le score mi-temps et fin de match pour la finale.

La Française des jeux lance cote et match

C’est en 2003 que le grand bouleversement a lieu avec l’apparition de cote et match et son pari à cote. Les bulletins proposent 3 cotes par matchs de football : 1-N-2.
Quelques mois plus tard, les paris sur les autres sports sont disponibles (basketball, rugby à XV et tennis). Les handicaps apparaissent progressivement, ainsi que les scores mi-temps. Une formule qui fonctionne encore à merveille à l’heure actuelle.

Cote et Match devient Parions Sport

En 2009, la FDJ rassemble la globalité de ses offres en point de vente et la rebaptise parions sport. Cote et match devient donc Parions Sport 1-N-2.
Début 2012, l’application mobile parions sport est créée. Elle permet aux joueurs de consulter la fameuse liste, de trouver les meilleures cotes ou de géolocaliser leur point de vente le plus proche.

 

La généralisation des sites de paris sportifs en ligne

La loi du 12 mai 2010, relative à la régulation des jeux d’argent en ligne et à l’ouverture à la concurrence, marque un sacré virage dans le circuit des paris en ligne. C’est la fin du précieux monopole étatique détenu par la FDJ et le PMU. À l’origine du « combat », le site Zeturf obtient gain de cause et permet la généralisation des bookmakers sur le marché français.

Quelques conseils incontournables pour vos pronostics

Que vous jouiez sur Betclic, PMU, Winamax, Parions Sport ou n’importe quel autre bookmaker, n’oubliez pas les règles de base si vous voulez gagner de l’argent :

  • Analysez bien les compos d’équipes avant de parier : les meilleurs joueurs sont-ils là ? Le capitaine emblématique est-il bien présent ? Ce sont des paramètres à prendre absolument en considération ;
  • Vérifiez la forme du moment : quels sont les derniers résultats de l’équipe sur laquelle vous misez ? Quelle est la forme actuelle de l’adversaire ? Parier sur une équipe qui est dans une bonne dynamique est vivement conseillé ;
  • Regardez le rendement domicile/extérieur : attention, certaines équipes performent à la maison mais ont du mal à se déplacer, ou inversement. Méfiez-vous des petites équipes qui excellent en contre-attaque à l’extérieur ;
  • Prenez en compte les enjeux : il arrive souvent qu’en fin de saison, certaines équipes n’ont plus rien à jouer pendant que d’autres jouent leur maintien ou les places européennes. Ne négligez surtout pas les critères de motivation !

Depuis la création de Parions Web devenu désormais Parions Sport En Ligne, le bookmaker français continue de réduire l’écart avec ses voisins européens. Et l’hexagone revient de loin, tant le fossé était grand avec la culture anglo-saxonne. Si vous souhaitez approfondir vos connaissances en paris sportifs, nous vous invitons à profiter de l’expérience des meilleurs tipsters en consultant notre page dédiée.

 

 

Prev Cash out : Comment ca marche ?
Next Interview tipster : Pangomax, du poker aux paris sportifs

Aucun commentaire

Pas de commentaires

Vous pouvez être le premier à Commentez cet article

Laisser un commentaire

Inscris-toi !

Un petit mail de temps en temps avec bonus, bons plans, tests ou interviews de tipster ?

ml_html_hidden